samedi 25 avril 2015

Appropriation : Amelia Rosselli (1)

Une pleine jouissance du poème passe, plus encore que par sa traduction, par son appropriation.
ici une "réécriture" libre, délirante, sans contrainte.

Entro della cella di tutte le bontà rimava splendidatemente
un acceso vocabolario : la mia noia. Entro della noia
rimava splendidamente la bontà caduca e vergine. Entro
della cella vergine di tutte le bontà cadenvano gli preti
e le donzelle coi fiori arricciuti in testa : candelabro
dei patiti di vanità. Splendida vergine ! Buttava un enorme
numero di soldi nel fiume. Splendida treccia dell'ingannata !
S'arrovellava per i partiti presi. Numero incognito
di delusioni : v'arrovellate per il nulla – per l'incanto
di una notte d'estate che traccia le sue radici nel cuore
del villano. Incontrollabile notte d'Agosto ! Le tue villanie
sono il frutto della pesca. Pesca introvabile arriccia
il naso. Introvabile verbo che misconosci chi ti guida
l'armonia è tua.


Dans la cellule de mes bontés entières resplendissait
les rimes du dictionnaire : mon ennui. Sous la cloche de verre de
mon ennui resplendissait la bonté candide caduque et vierge
le vagin vierge du cul de la bonté (ta beauté). Devant
le cul vierge et splendide, le vagin candide de la bonté en robe
tombaient à genoux tous les prêtres, les curés, l'Abbé C., l'alphabet et
les donzelles aux cheveux crollés de fleurs. Le candélabre des vanités
vérités (en clair obscur). Tresses splendides des putes ! Splendeurs
des chevelures de nos putains ! Nos épouses des putes. la belle putain
s'emportait contre les partis pris les participants les primo-arrivants. Le nombre
inconnu de nos désillusions : vous vous emportez contre rien – vous
vous emportez pour rien : le nombre d'or de nos amours – sortilège d'une
nuit d'été qui trace ses racines au cœur du vilain (divin). L'incontrôlable nuit
d'août ! Elle a perdu tout contrôle de drogue cette nuit d'août !
Tes pêches juteuses sont le fruit de ta pêche ton prêche. La pêche d'or
sous ton petit nez que tu
fronces. Le verbe foncé froncé enfoncé enculé que tu boudes
introuvable sous la chape de plomb

(tiré des Variations de Guerre)

On retrouvera l'ensemble des réécritures à l'adresse suivante :