vendredi 16 octobre 2015

Burns Singer ~ Nothing / Rien

            Burns Singer (1928-1964) est encore largement méconnu, malgré la publication de ses poésies complètes en 1970 (édition de W.A.S. Keir) et en 2001 (édition de James Keery).
              Américain élevé en Écosse, il fait des études à Londres puis retourne dans le Massachussets.
             Nothing est à lire jusqu'au bout.

(Burns Singer en 1958)


           Nothing

They say the experiential
Zero is impossible.
The mind cannot conceive it,
The heart cannot believe it :
That mind meets mind whenever mind
Notions its way through more refined
Lacks of possibility ;
And heart meets heart and mind and hand
Although it cannot understand
More than its own inmensity ;
That every vacuum known to space,
In spite of walls round emptiness,
Must let the heavens' swift particles
Meander through it and displace
Vacuum with vacillation.
But you, my darling, when we meet
It is in a dispassionate
Area outside all relation.
We speak and thus create our silence
Where passion's peace and passion's violence
Combine in an autonomous
State that is not between them nor
Explicable by metaphor.
I am the nothingness of us,
And you are me, and we are two
Demonstrations that nothing is true.


               Rien

Ils disent que l'expérience
Zéro est impossible.
L'esprit ne peut
le concevoir,
Le cœur ne peut
y croire:
Cet esprit rencontre l'esprit
dès que l'esprit
 Conceptualise son chemin à travers de plus raffinés
Manque
s de possibilité ;
Et le cœur
rencontre le cœur et l'esprit et la main
Bien qu'il ne p
uisse comprendre
Plus
que sa propre immensité ;
Chacun de ces vides connu de l'espace,
Même si des murs entoure le vide,
Doit laisser
les particules rapides des cieux
 Faire des méandres à travers elle et déplacer 
Le vide avec des vacillations.
Mais
toi, ma chérie, quand nous nous rencontrons
C
'est dans une aire dépassionnée
À l'extérieur de toute relation.
Nous parlons et
donc créons notre silence
Lorsque la paix
de la passion et la violence de la passion
Allient dans un état autonomeCe qui n'est pas entre eux ni
Explicable par la métaphore.
Je suis le néant de nous,
Et
tu es moi, et nous sommes deux
Démonstrations que rien n
'est vrai.